Museo di Roma in Trastevere

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > La collection

Salomon Corrodi, Roma da Monte Mario, 1880

La collection permanente du Museo di Roma in Trastevere montre les aspects saillants de la vie populaire romaine de la fin XVIIIe et du XIXe siècle filtrée à travers les goûts et les convictions des artistes et des folkloristes qui l’ont représentée. Les thèmes qui dominent la collection sont les costumes, les danses populaires, les fêtes laïques et religieuses, les métiers.
Le fonds compte en particulier une collection de peintures, gravures, dessins et aquarelles, une crèche située dans l’ambiance recréée du XIXe siècle romain, six représentations d’ambiance véristes plus connues sous le nom de Scènes romaines, qui reproduisent en grandeur nature certains aspects de la vie populaire à Rome au XIXe siècle. Font également partie du Musée des objets ayant appartenu au grand poète Trilussa (Rome 1871 – 1950), légués à la Ville de Rome après sa mort et dont une partie est exposée dans la installation vidéo dénommée le Cabinet de Trilussa.

Le Musée accomplit une rotation périodique des œuvres afin de permettre aux visiteurs d’en admirer le plus grand nombre possible. Actuellement, on peut voir une sélection de peintures, de gravures et d'estampes de peintures de renom, italiens comme Ippolito Caffi et Vincenzo Morani, étrangers comme Salomon Corrodi et Adolphe Roger.
Parmi les vues de Rome et de la Campagne romaine, citons notamment une Vue nocturne de Rome d’ Amedeo Simonetti (1874-1922), Piazza Colonna la nuit de Pasquale Ruggero (1851-1915) et quelques petites vues de Diego Angeli (1869-1937). Parmi les œuvres consacrées aux métiers, le Marchand de marrons à via Sistina d’Arnoldo Corrodi (1846-11874) est exposé actuellement, de même que, parmi les œuvres évoquant la religiosité, La bénédiction des chevaux à S. Antonio all’Esquilino (1855). On peut également admirer une sculpture en terre cuite d’Achille Pinelli (Rome 1809-1841), Barbare, barbaresque et masques, réalisée en 1833, qui représente une scène du carnaval romain, deux masques anthropomorphes carnavalesques en bois du XIXe siècle et un bracelet en bois pour le Jeu du ballon, un jeu de balle très populaire dans la Rome du XIXe siècle.

Vidéo - Museo di Roma in Trastevere

Vidéo - Musei in Comune

de nouveau au menu facilité.